Marlène Dupanloup, Jin Shin Jyutsu à Saint-Médard-en-Jalles

Retrouvez votre praticienne de Jin Shin Jyutsu en Gironde (33)

Retrouvez-moi Marlène Dupanloup, votre praticienne de Jin Shin Jyutsu à Saint-Médard-en-Jalles. Je vous accueille dans mon cabinet où je me déplace à domicile dans un rayon de 15 km aux alentours de Saint-Médard-en-Jalles.  

Le Jin Shin Jyutsu est un art physio-philosophique et psychologique.

JIN :  l'Etre Humain, avec sa compassion, sa compréhension et sa connaissance

SHIN :  Le Créateur, La Source de tout

JYUTSU :  L’Art

Physiologie :
La science de la nature, tout ce qui a un lien avec notre corps

Philosophie :
La vie doit être vécue sans effort. Lorsque l'on s'efforce de se lever le matin, lorsque sourire devient un effort ou que marcher devient difficile, avec un sentiment de pénibilité, alors c'est le moment de faire une pause, réfléchissez et peut être devez-vous prendre un autre chemin en faisant moins d'efforts. C'est la base de chaque chose, soyez doux avec vous-même (be gentle with yourself) et vivez votre vie joyeusement, car elle est formidable.
Si nous devons résumer la philosophie en Jin Shin Jyutsu, disons que la vie doit être vécu sans effort, c'est la base.

Nous pouvons alors commencer à être heureux.

Psychologie :
C'est la connaissance des sentiments, des comportements et des manières de penser d'un individu.

Le Jin Shin Jyutsu prend en compte l'environnement de l'individu, sa perception des choses (ou des situations) et ces ressentis (sentiments).
L'individu est pris en compte de manière holistique avant chaque séance.
Il favorise le processus naturel de régénération et de revitalisation de notre corps qui est tourmenté par le stress et nos attitudes excessives (colère, inquiétude, peur, déprime, efforts permanents, …).

   Dans chacun de nous appartient la force de trouver la paix totale et ce sont nos pensées qui sont la cause de nos souffrances. » Marie Burmeister   

Un peu d’histoire de Jin Shin Jyutsu

Selon d'anciens écrits conservés aux Archives du Palais Impérial au Japon, Jin Shin Jyutsu était très répandu avant la naissance du Gauthama Bouddha (Inde), celle de Moïse (Bible) et avant le Kojiki (Recueil des Choses Anciennes – Japon).

Pendant de longs siècles les CLES d'accès aux trésors du Jin Shin Jyutsu furent transmises de génération en génération par l'enseignement oral.
Graduellement, ces clés se perdirent jusqu'à la disparition presque totale de la conception véritable de cet art.

Ce fut le Maître Japonais Jiro Murai qui, au début des années 1900, redécouvrit ces trésors anciens.

Jiro Muraï (1886-1960), né d’une famille de médecin, était un homme passionné et curieux de tout et un bon vivant qui finalement était devenu épicurien.

Subitement atteint par une maladie dite « incurable », il décida de s’isoler et parti dans les montagnes.

Dans la tranquillité et la splendeur des montagnes, le Maître Jiro Murai médita, écouta son corps et son esprit et se tint les doigts (expérimenta l'art du Jin Shin Jyutsu).
Passant d'un état de conscience à inconscience. Durant le 7ème jour il se senti envahir par une chaleur énorme et s'évanouit.
Au matin du 8ème jour il se senti différent, à son grand étonnement, il se leva et n’avait plus de tremblements, plus aucun inconfort ne subsistait.

Il rentra chez lui et il continua à se tenir les doigts et investigua en analysant les effets sur son corps.

Son 2ème fils était Médecin en anatomie et ils partagèrent ensemble leurs connaissances du corps et de l’esprit.

Il exerça dans la rue auprès des plus démunis pendant 10 ans et observa tous les changements obtenus avec le Jin Shin Jyutsu.

Il décida de partager ces découvertes, d'aider les gens et aussi de continuer ces recherches.

En 1948 il rencontra Mary Burmeister (née Lino 1918-2008) de parents Japonais.
Mary avait fait toute sa scolarité aux États-Unis, elle était brillante et très studieuse, mais suite à la 2nde Guerre Mondiale, ses parents décidèrent de rentrer au Japon.
Il était difficile pour elle de trouver sa place, car aux États-Unis les Japonais n'étaient plus très appréciés (de part l’histoire Mondiale) et lorsqu’elle arriva au Japon elle était considérée comme une Américaine.
Elle décida par donner des cours d’Anglais, et un jour, un de ces élèves la convia à une conférence. C’était Jirô Murai qui présentait le Jin Shin Jyutsu.
Elle fut impressionnée et lors de leur rencontre, Jiro Murai lui demanda si elle accepterai de ramener un cadeau aux États-Unis de sa part.
Elle accepta sans comprendre qu'il s'agissait du Jin Shin Jyutsu. Les jours suivants, Jirô commença son enseignement du Jin Shin Jyutsu à Mary Burmeister et ceux pendant 12 ans.

A la fin des années 50, elle retourna aux États-Unis avec son « cadeau », les connaissances en Jin Shin Jyutsu. Au début des années 60, Mary commença à introduire cet Art japonais aux Etat Unis.

Aujourd'hui, le Jin Shin Jyutsu est enseigné dans le monde entier (Asie, Amérique du Nord, du Sud, Europe,…).


44 rue Elise Deroche

33127 Martignas


06 35 66 12 32